Centre des relations franco-britanniques (CRFB)

Centre des relations franco-britanniques (CRFB), à Ouistreham Riva-Bella

Présentation du projet

Ouistreham Riva-Bella a eu l’honneur d’accueillir la cérémonie du 70e anniversaire du Débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 2014. Au cours de cette cérémonie, Romain Bail, Maire de Ouistreham Riva-Bella, a pu échanger avec le Prince Charles pour lui présenter l’idée portée par les élus de Ouistreham Riva-Bella de créer une nouvelle structure muséale dédiée aux relations franco-britanniques sur Sword Beach. Face à l’intérêt manifesté par le Prince Charles, le projet prend forme.

© Ville de Ouistreham Riva-Bella – C. Lesage

Afin de pouvoir mettre en place ce projet, un comité scientifique, un comité de pilotage et un comité d’histoire locale ont été mis en place.

Enjeux

La création d’un nouveau centre muséal revêt des enjeux importants. Il doit s’inscrire dans son territoire, tout en y apportant une nouvelle dynamique, et répondre à un certain nombre de qualités.

Ainsi, ce centre a pour objectif :

  • De proposer aux Normands et aux touristes un nouveau site touristique
  • De proposer une nouvelle offre muséale grâce à une scénographie innovante et un sujet novateur (ce sera le premier centre muséal en Europe à présenter plus de 1000 ans d’histoire de relations entre deux nations)
  • D’intéresser les jeunes générations en liant l’histoire passée à l’histoire contemporaine
  • D’offrir un message de mémoire et de Paix

Architecture et scénographie

La Ville de Ouistreham Riva-Bella a lancé en janvier 2017 un concours de maîtrise d’œuvre pour la construction du futur centre. Après la réception de 134 candidatures, un jury composé d’élus de Ouistreham Riva-Bella, d’architectes de l’Ordre des architectes de Normandie, d’un représentant de la Région Normandie, du Conseil départemental du Calvados et de la Communauté urbaine de Caen La Mer a retenu 3 projets en mars 2017. Le jury s’est réuni une seconde fois le 13 juillet 2017 afin de désigner le lauréat.

© Philéas

C’est le projet de l’atelier d’architecte Philéas (Paris) associé au scénographe Casson Mann (Londres) qui a été désigné lauréat.

Atelier Philéas, Architecte (Paris)

Le projet retenu répond aux différents critères fixés par la Ville de Ouistreham Riva-Bella :

  • L’intégration dans le paysage existant ;
  • Le respect de l’enveloppe financière fixé par la commune ;
  • Une charge d’exploitation réaliste et permettant l’équilibre financier de la structure ;
  • Une salle de conférences et spectacles pour les habitants et associations.

L’esquisse du projet montre parfaitement la ligne harmonieuse proposée et la prise en compte de l’environnement particulier du site.

Le cabinet Philéas a précédemment réalisé l’Historial de la Vendée, le Mémorial de Thiepval, ainsi qu’un grand nombre de bâtiments publics et institutionnels (universités, bureaux…).

Sur une surface de 2444m2, le nouveau site disposera d’une salle d’exposition permanente de 800m2, d’une salle d’exposition temporaire de 150 m2, d’un auditorium de 400m2, de salles d’ateliers pour la médiation pédagogique, ainsi que d’un espace administratif et d’un local technique.

 

© Philéas

L’architecte a pris en compte l’intégration au paysage. Par sa forme, la structure ressemblera à une dune, sur laquelle il sera possible de déambuler au moyen d’une promenade qui traversera le toit du bâtiment.

Casson Mann, Scénographe (Londres)

Parmi l’équipe de Philéas, on retrouve Casson Mann, entreprise de scénographie à l’origine de la rénovation muséographique de l’Imperial War Museum à Londres, de la Churchill War Room, de la mise en place de la Cité du Vin à Bordeaux et de Lascaux IV en Dordogne.

En décembre 2017, Casson Mann a délivré son Avant-Projet Sommaire (APS), qui précise la composition du projet en plans et en volumes, propose les dispositions techniques et indique le calendrier de réalisation.

L’espace d’exposition s’adaptera à tous les publics, et notamment aux plus jeunes et aux familles, grâce à trois niveaux de lecture qui seront proposés et s’appuiera sur des outils de médiation éveillant les sens avec des dispositifs audiovisuels, tactiles et olfactifs, tout en offrant un second niveau de lecture à ceux qui voudront approfondir certains sujets. Enfin, un troisième niveau de lecture sera proposé pour ceux qui souhaitent approfondir tous les sujets.

L’ensemble de l’exposition sera présenté dans une seule grande salle. Le visiteur pourra naviguer au cœur des différentes thématiques (échanges, conflits…) mais pourra également suivre l’évolution chronologique au fil des siècles.

Vue Espace 2eGM et Périscopes – © Casson Mann

Inspiré des panneaux de théâtre, la scénographie reposera notamment sur des paysages en 3D représentant des histoires entre lesquelles le visiteur pourra déambuler. Il pourra également trouver des lieux où il sera possible d’interagir avec des objets ou des supports interactifs (cartes numériques, vidéos…).

Trois périscopes, placés dans l’espace d’exposition, constitueront le lien avec le monde extérieur : le port de la Brittany Ferries, le site de la Flamme, ainsi que la plage, la Manche et la plage du Débarquement.

Table de manipulation (radio interactive) – © Casson Mann

Chronologie

  • Février 2016 : élaboration du Programme Scientifique et Culturel
  • Décembre 2016 : validation du projet par le comité de pilotage et le conseil municipal
  • Janvier 2017 : lancement du Concours de maîtrise d’œuvre
  • Mars 2017 : Sélection de 3 cabinets d’architectes sur 134 candidatures
  • Juillet 2017 : sélection du lauréat du concours : Philéas architecte / Casson Mann Scénographe
  • Octobre 2018 : Colloque sur les relations franco-britanniques à Ouistreham Riva-Bella

Mécénat et soutiens

Afin de renforcer l’impact et la notoriété du Centre des relations franco-britanniques, de nombreux contacts sont développés au fil des mois par l’équipe en charge du projet. Dans le domaine des entreprises, la Ville a mis en place une stratégie de mécénat. Quelle que soit la taille de votre entreprise, vous pouvez vous associer à ce beau projet culturel et économique.

Pourquoi ? Pour participer au rayonnement d’un projet culturel binational original et unique, pour ouvrir les yeux de vos enfants et de vos salariés à la connaissance historique et culturelle entre deux nations voisines, pour contribuer aux retombées économiques de ce projet pour toute la région, pour montrer que votre entreprise est ouverte sur son environnement et peut apporter sa pierre à l’édifice d’un projet structurant et différent. Enfin pour ouvrir une « autre » porte et vous apporter une autre fierté : celle de faire partie du réseau de soutien du CRFB.

Si vous souhaitez vous impliquer dans la mise en place de ce projet, n’hésitez pas à prendre contact avec nous via l’adresse mecenat@ville-ouistreham.fr ou par téléphone au 02 31 97 74 36.

Association des amis du Centre des relations franco-britanniques

Afin de mettre en place ce Centre des relations franco-britanniques, la Ville a créé un Comité Scientifique (composé de spécialistes de la Seconde Guerre mondiale), un Comité de Pilotage (composé d’élus, de sociétés et d’organismes en lien avec l’histoire) et un Comité d’Histoire Locale (composé d’historiens locaux et de passionnés). Cependant, au fur et à mesure de l’évolution du projet et des réunions, plusieurs membres des comités ont souhaité s’investir encore d’avantage dans le projet. C’est alors qu’est née, à l’automne 2016, l’idée de créer une association des « Amis du Centre d’interprétation franco-britannique », dont le but est de soutenir l’action de la Mairie dans son projet de mise en place du Centre des relations franco-britanniques à travers la recherche de partenaires, de fonds pour la construction et d’actions de promotion.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur l’association, vous pouvez la contacter à l’adresse amiscifb@gmail.com

Documentation

Newsletters

Presse

Brochure

Communiqués de presse