Expression politique – Opposition

RASSEMBLER OUISTREHAM

De bonnes et de mauvaises nouvelles…

La saison estivale qui s’achève fut exceptionnelle. Tant sur le plan climatique que sur les plans commerciaux ou touristiques. Et bien entendu, la fréquentation du casino et le produit des jeux ont retrouvé au minimum leur volume d’avant Covid. L’attrait immobilier confirmé de Ouistreham permet de maintenir, ainsi que nous l’avions dit, le montant des droits de mutation à un bon niveau.

Bref tout va bien sur le plan financier, contrairement aux prévisions catastrophiques du maire qui avaient entraîné en 2021 l’augmentation injuste, injustifiée et démesurée de la taxe foncière. Mais, et c’est là la mauvaise nouvelle, il ne compte pas revenir dessus l’an prochain. Alors même que la progression des bases au niveau national aggrave le poids de la fiscalité ouistrehamaise en abondant les caisses de la ville.

Bonne chose aussi, pour la ville moins pour Caen la mer, le transfert de la piscine est acté. Effet d’aubaine lié au transfert de celle de Carpiquet, nous veillerons à ce qui pourrait être mis à la charge de la société qui exploite le site ne soit pas laissé à celle de la collectivité. Les termes de la délégation de service public qui régissent la gestion d’Aquabella restent en effet très flous

 

Raphaël CHAUVOIS, Pascale SEGAUD-CASTEX, Jean-Yves MESLÉ et Emmanuel TISON

Automne 2022

Pour nous contacter :


ÉCOLOGISTE ET CITOYEN

Transition et bien vivre : des solutions existent.

Habitat : la Côte de Nacre voit loin pour son littoral face aux risques de submersion marine et d’inondation, même « anticiper le déplacement d’activités, comme le casino » (www.lagazettedescommunes.com) ou renoncer au parking souterrain place du marché. La résilience est en cours : bravo M le maire. La prochaine fois, penser à commander un ascenseur pour la résidence intergénérationnelle et la surélévation de l’immeuble près du Cosec, secteur sensible selon le PPRM BVO (scénario + 60 cm).

Mobilité : 40 VAE achetés grâce à l’aide de la commune ; 3 000 € supplémentaires votés pour faire face à la demande. Mais nos infrastructures n’encouragent pas à laisser la voiture ni à vélotaffer. Le jour où vous pourrez laisser votre enfant aller à l’école à vélo, c’est que votre maire aura fait son job.

Économies : cet hiver, la ville et le CCAS doivent faire des efforts exemplaires de sobriété. À l’heure où de nombreuses familles ouistrehamaises vont peiner à atteindre la fin du mois, la mission prioritaire de notre collectivité serait de rogner certaines dépenses non essentielles. Comme les repas offerts au casino. La convivialité peut se vivre aussi via le colis de fin d’année et un thé dansant où nos ainés sont invités.

 

Sophie BÖRNER et Christophe NOURRY

Automne 2022

Page Facebook du groupe Écologiste et Citoyen