Stationnement

Évolution des places de stationnement

Le nombre de véhicules a augmenté d’année en année et les problèmes de stationnement avec. Pour pallier cette baisse de la capacité de stationnement, les trottoirs ont été peu à peu envahis, perdant ainsi leur usage exclusif aux piétons. La Ville a donc commencé à marquer des places au sol, en respectant les normes imposées par la sécurité et en laissant le libre accès aux riverains dans des conditions acceptables.

La Ville a adopté une méthodologie bien rodée, qui consiste à faire un pré-marquage afin de prendre en compte les remarques des riverains qui ont la pratique du terrain. Ces remarques sont écoutées avec une grande attention, même si elles ne peuvent pas toutes être prises en compte.

Les pratiques de marquage ont été homogénéisées, les places étant de dimension standard (2×5 mètres marquées aux coins) dans le respect de certaines contraintes comme l’accessibilité aux véhicules de secours et aux camions de collecte de déchets ou les règles de sécurité aux abords des carrefours et des passages protégés. Afin de concilier accessibilité et sécurité, certaines voiries doivent être mises en sens unique.

Depuis 2014, la Ville a ainsi procédé au marquage des voiries suivantes : Casimir Delavigne, Bretagne, Normandie, Trouville, Alain Chartier, Six Juin, Guillaume le Conquérant, Berny, Plage, Hève, Boivin-Champeaux, Phare, Général Leclerc, Dunes, Marne, Gambetta, Victoire, Jean Bart, Dumont d’Urville, Union, Duquesne et Carnot. A ces axes s’ajoutent certains aménagements des marquages précédents tels que ceux qui ont été faits avenue Andry.

Sur les 215 voies de la ville, la plupart ne nécessite pas de marquages particuliers parce qu’elles ont été conçues en intégrant leur stationnement comme c’est le cas dans le quartier de la Reine Mathilde ; d’autres avaient déjà fait l’objet de marquages. Beaucoup a déjà été fait, ce travail va continuer, de même que l’entretien des marquages déjà effectués.

Ce travail accompli n’a pas pour but d’augmenter le nombre de places de stationnement dans la ville, mais de rendre la ville plus agréable et accessible pour tous.

Extrait du magazine L’Avenir n°10 – Avril 2017


Rappel des règles de Stationnement

dsc_0504_flou-et-ret-350x233

Afin que les règles puissent être appliquées dans les meilleures conditions, la Ville travaille actuellement sur un programme de marquage de places au sol.
Le stationnement sur les trottoirs, lorsqu’il n’est pas fait dans le respect des règles mises en place, pose un problème de sécurité vis-à-vis des piétons parfois obligés de marcher sur la chaussée et des difficultés d’accès aux habitations pour les personnes circulant avec des poussettes ou des fauteuils roulants.

Le trottoir est donc considéré uniquement comme une voie spécialisée pour les piétons. Le stationnement des véhicules en agglomération doit donc ne se faire que sur la chaussée, le long du trottoir, sauf autorisation contraire.
Dans les lotissements, le stationnement est une problématique en raison du nombre croissant de véhicules par foyer.
Afin de limiter le nombre de véhicules sur la voie publique et libérer des emplacements, il est fortement conseillé de stationner vos véhicules dans votre propriété.
Le stationnement abusif : c’est le stationnement ininterrompu d’un véhicule à la même place sur la chaussée pendant une durée de 7 jours consécutifs. Cette infraction prévue au code de la route, est soumise à contravention de 35€ et à la mise en fourrière du véhicule (au frais du propriétaire).
Les espaces verts doivent être respectés. Un arrêté municipal interdit le stationnement sur les pelouses, sur l’ensemble de la commune.

Les arrêtés municipaux qui réglementent le stationnement

  • Interdiction de circulation, d’arrêt et de stationnement sur les espaces verts : Arrêté municipal N° 2015-252/SG du 17 Juin 2015
  • Interdiction de stationner en chevauchement en dehors des cases matérialisées : Arrêté municipal N° 2015-571/SG du 18 Décembre 2015

Rappel du Code de la Route :

  • Stationnement très gênant d’un véhicule motorisé un sur trottoir : 135 €
    • Prévu : Art R417-11§I 8° a), art L 121-2 du code de la route
    • Réprimé : Art R417-11§II du code la route
  • Stationnement abusif de véhicule sur la voie publique – Stationnement excédant 7 jours : 35€
    • Prévu : Art R417-12, art L.121-2 du code de la route
    • Réprimé : Art R417-12 al.3 du code la route

En savoir plus sur le stationnement payant