Les spectacles de Karine Saporta

La pâleur du ciel

Ce spectacle permet de retrouver la virtuosité et l’âme romantique des grands ballets du répertoire en révélant les coulisses de l’époque. Les scènes évoquant les cavalcades dans les couloirs de l’Opéra de Paris sont à mourir de rire. La chorégraphe s’amuse à faire revivre des silhouettes de danseuses tout droit sorties d’un tableau de Degas. Elle met en scène ces créatures évanescentes dans des situations tant émouvantes que drôles. Le spectateur charmé se laisse entraîner sans résistance dans les labyrinthes de la grande maison où Karine Saporta s’y entend pour le perdre. Au moment où frémissent dans les voilages du célèbre « Fantôme de l’Opera » les somptueuses danseuses, l’on est tout prêt d’y croire. Mais le talent de Karine Saporta, à son comble dans ce magnifique spectacle ne s’arrête pas là. Mêlant ravissement de la danse et peinture et poésie romantique, elle nous fait comprendre à quel point les ballets qui peuvent aujourd’hui nous sembler un brin désuets se faisaient l’écho des mouvements artistiques les plus représentatifs de l’époque. Le spectacle est beau. Il a de quoi séduire les plus petites et les plus petits qui rêvent de danse comme l’on rêve du ciel. Et les plus grands … car un tel moment de grâce et de légèreté permet de regarder plus et mieux encore quelle que soit l’heure du jour… la pâleur du ciel.

  • Samedi 23 février à 20h30
  • Dimanche 24 février à 16h
  • Vendredi 2 août à 20h30
  • Samedi 3 août à 20h30
  • Dimanche 4 août à 16h
  • Vendredi 14 août à 20h30
  • Samedi 15 août à 20h30

Tarif : 14€


L’immaculée

Librement inspiré du livre de Florence Aubenas «Le Quai de Ouistreham». SAPORTA / AUBENAS : La relation d’une créatrice et d’une journaliste.

Dans cette création dont la dimension hyper-réaliste et cinématographique se révèle au cœur d’un magnifique décor tout en carrelage blanc, costumes et accessoires empruntent aux panoplies de nettoyage industriel. La gestuelle des danseurs éclabousse le regard du spectateur par son éblouissante virtuosité. L’émotion est aussi au rendez-vous puisque l’on retrouve sur le plateau dans un jeu de miroir étonnant le très beau personnage de Florence Aubenas. Actrice cachée dans un monde réel, elle joue avec une authenticité confondante un rôle comme au théâtre sur le plateau de la vie quotidienne. Les mouvements et les gestes dansés sont aussi précis qu’efficaces. Ils évoquent de manière stupéfiante les thématiques de la « propreté » et de la «saleté» . Ces thématiques permettent de croiser les mondes physique et métaphysique, sociaux, symboliques et politiques. Le spectacle enfin traite sans lourdeur aucune ni apitoiement intempestif d’un contexte social évoqué dans «Le quai de Ouistreham» qui résonne avec la vie trop souvent malmenée de grand nombre de personnes en France devant faire constamment face à la précarité et la recherche d’emploi.

 

  • Vendredi 5 juillet à 20h30
  • Samedi 6 juillet à 20h30
  • Dimanche 7 juillet à 20h30
  • Vendredi 12 juillet à 20h30
  • Samedi 13 juillet à 20h30
  • Dimanche 14 juillet à 16h et 20h30
  • Vendredi 19 juillet à 20h30
  • Samedi 20 juillet à 20h30
  • Dimanche 21 juillet à 20h30
  • Vendredi 26 juillet à 20h30
  • Samedi 27 juillet à 20h30
  • Dimanche 28 juillet à 20h30

Tarif : 14€


JOY

Karine Saporta & Mélanie O’Reilly

«The land of Ireland» – Création chorégraphique avec musique vivante instrumentale et vocale irlandaise.

Un spectacle qui s’inspire des mythes antiques, de la poésie, de la philosophie, de la spiritualité et de la tradition de la chanson en Irlande, tout en empruntant aux thèmes musicaux contemporains du jazz, aboutissant à une fusion pulsionnelle de l’ancien et du moderne. Cette sonorité unique est un symbole fort et crée un pont fascinant entre la musique irlandaise et le jazz, expression puissante dans le cadre du mouvement «ethno-jazz» en cours de développement en Europe et dans le monde.

Le géant littéraire irlandais James Joyce dans Ulysses, intitulé «I AM… the dreamery creamery butter» utilise Vedantin «I AM» pour définir les attributs de l’Irlande, à la suite d’une célébration sauvage des descendants de Mil à Tara. Le spectacle y fera référence.

  • Vendredi 25 mars à 20h30
  • Vendredi 19 avril à 20h30
  • Lundi 22 avril à 20h30
  • Dimanche 21 avril à 16h

Tarif : 14€


A… Comme Alice

Librement inspirée de l’œuvre fabuleuse de Lewis Carroll, «Alice au Pays des Merveilles»

A y regarder de près l’œuvre de Karine Saporta est une saisissante traversée du miroir. Saisissante ou « ravissante », car elle ravit la conscience et les sens du spectateur… Les dérobant pour mieux les satisfaire. Les combler de mille et un trésors d’inventivité plastique comme un grand jet multicolore et multiforme. Surréaliste ou abstrait… Mais toujours onirique. Artiste contemporaine, s’il en est, la chorégraphe invente, dans son mouvement perpétuel, de nouvelles formes comme autant de nouveaux jeux. L’exubérance de son imaginaire prolifique semble proche de celle de l’enfance. Rien d’étonnant, donc… à ce qu’elle se soit emparée avec bonheur de cette source d’inspiration que lui offrait l’exposition, pour mettre en œuvre un projet dont elle rêvait depuis longtemps : une création tissée de références à l’œuvre de Lewis Carroll : Alice au Pays des Merveilles.

  • Vendredi 16 août à 20h30
  • Samedi 17 août à 20h30
  • Dimanche 18 août à 16h
  • Vendredi 23 août à 20h30
  • Samedi 24 août à 20h30
  • Dimanche 25 août à 16h
  • Vendredi 30 août à 20h30
  • Samedi 31 août à 20h30

Tarif : 14€