🖼️Exposition « Les petits maîtres et la femme, Deux siècles de peinture (1800-2000) » – Du 9 juillet au 6 septembre 2022

Ceux que l’on appelle « les petits maîtres », bien représentés dans les musées de province, mais également au musée d’Art moderne de la Ville de Paris et au musée d’Orsay, entre autres, étaient les amis, collègues dans les écoles des beaux-arts, compagnons de sortie et de bohème, ou encore maîtres ou élèves des grands maîtres Monet, Renoir, Degas, Picasso, Braque, Matisse…

De nos jours, de nombreux conservateurs de musées travaillent à les faire reconnaître et à montrer leur histoire, leur talent et leur contribution à l’histoire de l’art. Ce sont aussi ces petits maîtres qui animent le marché de la peinture dans les salles des ventes et les galeries de peinture auprès des amateurs d’art et des collectionneurs.

La femme a été l’inspiratrice des artistes de tous les temps, depuis les premières peintures rupestres, en passant par les civilisations depuis l’Antiquité, qu’elles soient égyptiennes, gréco-romaines, africaines, asiatiques, américaines, aborigènes… jusqu’à notre époque. Toutes ces représentations ont montré la femme sous divers aspects. On retient bien sûr, durant des millénaires, les déesses, les déesses-mères et les représentations religieuses.

Les thèmes les plus importants en Europe, jusqu’au milieu du XIXe siècle, étaient la femme et la tradition chrétienne avec la Sainte famille, la Vierge Marie, les saintes ; et également les déesses de la mythologie. Il est intéressant de voir l’évolution de la représentation de la femme jusqu’à la période contemporaine.

Les différents thèmes retenus sont les suivants : religion, mythologie et histoire, femmes d’hier, femmes d’ailleurs, les baigneuses, le modèle, le nu et l’atelier, la mère, la femme et la vie de famille, la toilette et l’intime, l’atelier de couture et l’habillage, la femme et le travail, femmes au jardin et en promenade, les femmes et le spectacle, maîtresses, amantes et courtisanes. L’évolution de la société, des mentalités, des techniques, des sciences, de la vie quotidienne, les mouvements intellectuels et artistiques amènent à évoquer la place de la femme dans la peinture.

C’est dans le vivier des petits maîtres que l’on retrouve en priorité les artistes qui illustrent les grands thèmes de l’exposition, en favorisant les plus belles signatures. Ces peintres viennent pour la plupart de l’École de Paris, y compris pour ses peintres étrangers, des écoles de Rouen et du Havre, des peintres bas normands.

Découvrez 150 œuvres issues de collections privées et jamais exposées depuis plus de trente ans.

Visites guidées

Par Michel Prigent, commissaire de l’exposition. Gratuit et sans inscription

  • Mardi 19 juillet à 15h
  • Samedi 23 juillet à 11h
  • Mardi 26 juillet à 11h
  • Vendredi 29 juillet à 15h
  • Mardi 2 août à 11h
  • Mercredi 3 août à 11h
  • Vendredi 5 août à 15h
  • Mercredi 10 août à 11h
  • Vendredi 12 août à 15h
  • Mardi 16 août à 15h
  • Jeudi 18 août à 11h
  • Mardi 23 août à 15h
  • Samedi 27 août à 11h
  • Mardi 30 août à 11h

Autres animations

  • Dans le cadre du vernissage de l’exposition, découvrez la création chorégraphique de Karine Saporta, 1er volet du spectacle 2022 « Corps vivant pour une nature morte ». Samedi 16 juillet dès 17h
  • L’association Dentelles et Blondes présentera des créations en dentelle

Informations pratiques :

  • Grange aux Dîmes de Ouistreham Riva-Bella, Place Albert Lemarignier
  • Du 9 juillet au 6 septembre 2022
  • Entrée gratuite. Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h. Fermé le lundi
  • Catalogue : 92 pages, 20€
Nocturnes :

À l’occasion des marchés des créateurs qui auront dans le Bourg, les vendredi 15 juillet et 12 août, l’exposition vous ouvrira ses portes en soirée jusqu’à 21h.