Le point sur la politique sociale du CCAS

Isabelle Muller-de-Schongor, Maire adjointe

Réinventer le social, innover dans nos actions et missions devient une nécessité face aux nouvelles réformes, à une nouvelle configuration de la précarité et l’allongement de la vie.

Le CCAS envisage d’étendre ses offres de prestations ; accompagnement administratif ; sorties avec le véhicule des aides à domicile ; interventions d’urgence en journée ; visite du soir ; petits travaux ; et de les proposer à un public plus large (personnes âgée ou en convalescence, enfants et adultes handicapés etc.).

La flexibilité, la réactivité et l’efficacité du personnel administratif et des aides à domicile sont au cœur de notre démarche d’amélioration continue de la qualité du service rendu. Pour se faire, nous avons mis en place un système d’évaluations régulières pour être en capacité de réajuster et optimiser nos pratiques auprès des bénéficiaires.

Pour combattre la solitude, nous avons débuté la constitution d’un réseau de bénévoles. Ce réseau s’inscrira dans la durée, en continuité des actions déjà menées par le CCAS.

Faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite, par un système de transport adéquat, et les accompagner dans les démarches d’adaptation de leur logement, en collaboration avec le Pact’Arim, feront partie des missions du CCAS dans les mois à venir.

L’efficacité de notre service de maintien à domicile passe bien évidemment par la collaboration entre aides à domicile, personnels soignants, partenaires sociaux, associations locales, bénévoles, et familles avec la coordination et le pilotage du CCAS. Cette synergie vise à optimiser la qualité de vie de nos séniors et de toutes personnes fragilisées.

Enfin, deux forums de prévention et de sensibilisation sont programmés, l’un en matière de santé pour les bénéficiaires du RSA, l’autre en matière de gestion budgétaire, ouvert à tous.

Mise à jour – janvier 2015