Expression libre – Minorité

Une année 2018 facile mais des inquiétudes pour l’avenir !

Le compte 2018 traduit une marge très courte entre les recettes et les dépenses soit 58 644 € d’où un très faible report sur l’année 2019. Or l’année 2018 a été une année favorable :

  • le produit des jeux du Casino reste élevé mais plafonne,
  • les droits de mutation augmentent sensiblement (+11,62%), mais cette recette varie en fonction du marché de l’immobilier
  • le montant des impôts et taxes reste élevé, et cependant en légère baisse.

En 2018, les dépenses publiques ont diminué de 15,76 % en réduisant les charges de personnel et en rabotant les subventions aux associations. Mais jusqu’où peut-on réduire ces charges sans réduire les services à la population et sans mettre gravement en difficulté les associations qui animent la vie communale ?

En investissement, le montant est élevé 3 793 000 085 € mais, la ville les finance en vendant le patrimoine hérité des gestions précédentes. La liquidation doit continuer en 2019. Et après que restera-t-il à vendre ?

Les orientations budgétaires pour 2019 confirment nos inquiétudes :

  • La dotation globale de fonctionnement est encore susceptible de diminuer de 61 618€,
  • Pour contenir les charges « une réflexion à la suppression de service à la population » sera également menée,
  • La maîtrise de la masse salariale passera par le non remplacement des agents en fin de contrat,
  • La contribution de compensation versée à Caen la Mer ne diminuera pas,
  • Les aides accordées aux associations feront l’objet « d’une étude particulière »,
  • Les charges financières augmenteront lourdement de 75,2 % soit 564 800€, conséquence de la désastreuse renégociation des emprunts qui a consisté à reporter de deux ans le remboursement du capital. Deux ans, nous sommes en 2019 !

Dans ces conditions, bien imprudente est la proposition de diminuer le taux de la taxe foncière de 5 %. Cette promesse avait été faite en 2014 et rien n’a été fait sauf d’augmenter les impôts en supprimant de façon stupide les abattements sur la taxe d’habitation, réforme qui a davantage profité à Caen la Mer qu’à Ouistreham.

Un budget 2019 qui sera bien difficile à tenir !

Avril 2019