Les Boréales – Rencontre avec l’auteure Hildur Knútsdóttir – Vendredi 23 novembre à 19h

Depuis plusieurs années, la bibliothèque municipale de Ouistreham Riva-Bella participe au festival normand, Les Boréales, à travers lequel le Centre Régional des Lettres et les acteurs du livre du territoire mettent en valeur les productions littéraires et artistiques des pays nordiques et baltiques.

Cette année, c’est Hildur Knútsdóttir, auteure islandaise, qui vient à la rencontre du public de la bibliothèque municipale, le vendredi 23 novembre 2018 à 19h à la bibliothèque municipale.

Elle viendra présenter deux romans, issus de la même saga : « Sanglant Hiver » et « Dernier Hiver ». Cette saga de survie raconte l’histoire d’une ado et de son petit frère se battant pour survivre à une attaque extra-terrestre qui a décimé la majorité de la population islandaise aux côtés de quelques autres rescapés. Horreur, tension, amitié et amour dans une île plongée au cœur d’un hiver apocalyptique.

Les romans sont disponibles à la bibliothèque municipale. A partir de 15 ans.

Informations :

  • Sur réservation : 02 31 97 08 43
  • En partenariat avec la librairie des Vagues et des Mots

Hildur Knútsdóttir est une auteure islandaise.

Elle a fait ses études au Guatemala avant d’entreprendre un voyage en Amérique du Sud. Elle a vécu ensuite à Berlin puis à Tavira. En automne 2010, elle a obtenu un diplôme en création littéraire de l’université d’Islande. Pour ses livres, elle a reçu plusieurs récompenses tels que l’Islandic literary Price

Elle écrit pour les enfants et les adultes. Son premier roman, « Sláttur », est sorti en 2011.

Sanglant hiver [Thierry Magnier, 2017], trad. Jean-Christophe Salaün
Dernier jour avant les vacances d’hiver. La soirée à laquelle Bergljót rêve de se rendre depuis des semaines approche. Bragi, son frère, se prépare à passer la fin de semaine chez son meilleur ami, pendant que leurs parents ont prévu un week-end en amoureux dans leur chalet, à la campagne.
Mais l’impensable se produit, et le pays entier est frappé par un mal foudroyant, alors que des monstres sanguinaires hantent les rues. Quand tout bascule, il n’y a plus qu’un mot d’ordre : survivre.
Une fuite haletante à travers l’Islande pour le premier tome d’un roman d’horreur passionnant.

Dernier hiver [Thierry Magnier, 2018], trad. Jean-Christophe Salaün
Quelques semaines se sont écoulées depuis que les aliens ont envahi l’Islande et massacré l’immense majorité de ses habitants. Combien sont-ils encore à tenter de survivre ? Difficile à dire… Bergljót et son père sont toujours sur les îles Vestmann, à la recherche d’un moyen pour retrouver le petit Bragi parti à leur rencontre. Et les questions continuent de planer, angoissantes : pourquoi les aliens ont-ils débarqué en Islande ? Comment leur faire face ? Quel espoir est encore permis ? Une seule chose est sûre : plus rien ne sera jamais comme avant.
Un deuxième et dernier tome qui nous tient en haleine de la première à la dernière page.